Le Conseil des ministres a approuvé, sur proposition du ministre des Finances Johan Van Overtveldt, un projet d’arrêté royal qui vise à appliquer un taux réduit de 6 % (au lieu de 21%) sur certains produits destinés à la protection hygiénique intime et sur les défibrillateurs externes.

La diminution du prix de ces produits aura un effet bénéfique sur la santé publique et contribuera à alléger le système de sécurité sociale. De cette manière, la Belgique suit également l’évolution qui se dessine dans bon nombre d’autres Etats membres où ces produits bénéficient déjà d’un taux de TVA réduit.